fbpx
skip to Main Content

Quand les seniors préparent leur avenir

Avant de partir à la retraite, beaucoup de personnes se préparent à l’avance, souvent avec des rêves plein la tête. D’autres sont plus pragmatiques, se disant qu’avec la petite pension qu’ils percevront, il faudra vraiment compter chaque sou.

Certaines entreprises prodiguent des conseils de départ à la retraite pour savoir comment occuper ses journées, qui étaient jusqu’alors bien occupées par la vie professionnelle, par les loisirs et par la vie familiale. Chacun se prépare à sa manière à cette nouvelle étape de la vie.

En tant qu’officier de l’Armée du Salut (pasteur), je rencontre de nombreux seniors. Je me suis rendu compte que l’on ne prépare que très rarement sa fin de vie. C’est après de nombreuses visites, lorsque qu’une confiance réciproque s’établit, que je parle de ce sujet de la préparation au dernier voyage vers la vie éternelle. Préparer à l’avance ses funérailles, c’est la certitude de ne pas mettre dans l’embarras sa famille car tout est prêt à l’avance. Ainsi, la personne peut choisir ses chants, ses passages bibliques, établir un chemin de vie, parfois même indiquer la société de pompes funèbres.

Il s’agit de le faire pendant que la personne est lucide, afin de tout mettre par écrit dans un dossier de préparation au dernier voyage. Ensuite, il faut rassurer la personne et dire qu’elle, sa famille et la paroisse recevront une copie de ce document et que, sauf impondérable, tout se passera comme elle l’avait prévu.

Plus tard, avec le temps, tout naturellement dans la discussion viendra le temps d’évoquer la possibilité d’un legs et peu importe si la personne est aisée ou avec moins de moyens. En général, il est conseillé à la personne de prendre contact avec un notaire pour établir un testament. Il faut l’informer qu’elle pourra inclure dans son testament un legs à l’Armée du Salut, mais qu’une association comme Testament.be peut aussi l’aider à faire son choix.

Bien avant de parler d’obsèques ou de legs, le plus important en tant qu’acteur privilégié comme officier (pasteur) en visite à domicile, c’est de prendre le temps d’écouter, de s’intéresser vraiment à la personne, de tisser des liens de confiance. Parfois, ce sont même des liens d’amitié qui finissent par se créer.

Le moment privilégié pour aborder ces sujets, c’est lorsque que, après un certain temps, la personne commence à ouvrir son cœur et à se confier. Et pour terminer, Dieu et sa Parole sont au centre de toutes ces conversations. Partager un temps de prière avec la personne visitée augmente encore la confiance et Dieu mettra la paix dans le cœur de chacun.

« Recommande ton sort à l’Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira », Psaume 37 verset 5.

Major Bertrand Lüthi

Back To Top