skip to Main Content

Message du Lundi de la Semaine Sainte – Un cœur corrompu

“ Il a renversé les tables des changeurs et les bancs de ceux qui vendaient des colombes » Matt. 21 v 13
Après les glorieuses célébrations de l’arrivée de Jésus à Jérusalem sur un âne, nous redescendons sur terre mais tout est loin d’être parfait…
lundiAprès les Hosannas et les Alléluias, et après avoir vu et entendu les acclamations joyeuses du peuple, Jésus visite maintenant le temple. Le lieu saint de Dieu, le centre de leur foi, est envahi par des commerçants sans scrupules, qui font payer aux fidèles leurs sacrifices et leurs contributions au temple. Seuls les sacrifices vendus sur place à des prix prohibitifs, et bien plus élevés que les sacrifices préparés à domicile, étaient jugés acceptables. Ce qui limitait le nombre de personnes ayant les moyens d’offrir des prières ou de recevoir des bénédictions, car beaucoup parmi eux ne pouvaient pas faire face aux coûts à moins de s’endetter .
Ce sont les mêmes principes de « l’économie de marché » appréciés par les entrepreneurs de l’époque qui sont encore d’actualité d’aujourd’hui. La loi de l’offre et de la demande.
Alors que nous sommes tous confrontés à cette pandémie causée par le coronavirus, nous assistons à des abus identiques à propos des masques de protection faciale, des kits de dépistage, et même de rouleaux de papier wc vendus par certains profiteurs à des prix proprement scandaleux. Pas étonnant que Jésus ait été bouleversé. Il est au point culminant de son ministère. Il sait que, par amour de l’humanité et par obéissance à la volonté de son père, il va s’offrir lui-même en sacrifice. Et voilà qu’il constate que le principal lieu de culte, le Saint des Saints est corrompu.
Aujourd’hui, il nous appartient de réfléchir sur la préparation de notre propre cœur à l’approche de Pâques. Entre les pratiques communes et les valeurs mondiales, il est maintenant très difficile de voir ou de reconnaître l’homme et la femme de foi qui se cache derrière tout cela.
Que cette Semaine Sainte soit pour chacun d’entre nous l’occasion de révéler notre vrai moi intérieur.

Nos derniers articles

Artisans de paix auprès des réfugiés – Interview du capitaine Michaël Druart

Le capitaine Michaël Druart, et sa femme sont responsables du centre communautaire de Liège. Confronté,…

Lire plus

Viens vivre un séjour magique au pays des contes et légendes

Lire plus

« J’avais une arme, mais je ne l’ai jamais utilisée » Témoignage de Yuliaa, réfugiée ukrainienne à la Villa Meyerbeer

Yuliia est Ukrainienne. Âgée de 31 ans, elle est la maman d’un garçon de 9…

Lire plus
Back To Top