skip to Main Content

Un nouveau départ – Message du dimanche 7 juin

Bonjour et bon dimanche béni à tous !

Souvent, le début de chaque année est l’occasion d’envisager un nouveau départ comme une page blanche, une opportunité de commencer cette nouvelle année par de nouvelles habitudes et/ou une vision positive. Les échecs et les déceptions de l’année écoulée sont derrière nous et nous sommes prêts pour de nouvelles opportunités et de nouveaux défis.

Alors que les étapes du plan de déconfinement se succèdent les unes aux autres et que nous allons progressivement nous retrouver, nous avons, aujourd’hui, une opportunité unique de réévaluer ce qui est important pour nous

Que nous a-t-il manqué?

Il est temps pour nous de réfléchir à ce qui nous a manqué le plus

Qu’est-ce qui a créé le plus grand vide dans nos vies ?

Quelle valeur avons-nous perdue ?

Ce serait intéressant de pouvoir prendre connaissance de vos réponses à ces questions

Pour Ruth et moi, comme sans doute pour beaucoup, nos familles nous ont manqué, pouvoir les tenir dans nos bras, les serrer contre nous et passer du temps avec elles…

Notre famille salutiste nous a également manqué. Ne pas pouvoir vous rencontrer ni vous saluer le dimanche matin a créé un grand vide dans nos vies.

Cela m’a certainement fait réaliser que, même si nous ne pouvions pas visiter les différents postes de Belgique, nous étions unis en tant que frères et sœurs en Christ, unis par l’Esprit Saint qui transcende les limites physiques. Parfois, j’avais néanmoins le sentiment que cela ne suffisait pas, je voulais être avec vous et vous voir.

Et pourtant, il n’y a sur terre aucune relation soudée qui soit plus forte ou plus tangible que celle des frères et sœurs en Christ, même séparés par le temps ou la distance, la vie ou la mort car rien ne nous sépare réellement de notre unité en Dieu.

Quelle valeur avons-nous perdu durant le confinement ? D’un côté, rien du tout, de l’autre côté, tant de petites choses comme saluer les gens de façon habituelle par une accolade ou une poignée de mains ou échanger les uns avec les autres, ou encore rencontrer ses amis ou faire de nouvelles rencontres , …

Sommes-nous prêts pour un nouveau départ ?

Nous ne pouvons plus tout considérer comme définitivement acquis. Et pour éviter de revivre les mêmes manques, nous devons y accorder plus de valeur.

Jean 13v 35

« A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

Peut-être pouvons-nous nous montrer à quel point nous nous sommes vraiment manqués, nous assurer que nous nous souciions vraiment les uns des autres, que nous continuions à nous occuper de nos amis plus âgés ou plus vulnérables, que nos cœurs reflètent bien le Christ lorsque nous sommes ensemble, accueillants et désireux d’ajouter de nouvelles personnes à notre communauté de croyants attirés par « l’arôme du Christ ».

2 Cor. 2 v 15

« Nous sommes, en effet, pour Dieu la bonne odeur de Christ, parmi ceux qui sont sauvés et parmi ceux qui périssent. »

Prière

Seigneur, beaucoup de choses nous ont échappé pendant cette période de confinement telles que nos famille et amis, la camaraderie, le fait de sortir et d’être avec d’autres personnes ou même simplement d’être vu.

Nous comptons sur les bénédictions que tu nous as données dans notre vie.

Nous comptons tes bénédictions, une après l’autre et constatons tout ce que toi, Seigneur, tu as accompli dans nos vies.

Maintenant, Seigneur, nous te demandons ton aide pour être prêts lorsque le moment où nous pourrons à nouveau nous rencontrer les uns les autres sera là.

Aide-nous à être aimants et tolérants avec tout le monde, à être utiles et compréhensifs les uns envers les autres.

Nous te demandons que ton Esprit Saint reste avec nous jusqu’à ce que nous nous rencontrions à nouveau.

Amen

Back To Top