skip to Main Content

Message du dimanche 18 octobre par le Major Stannett

« Le Dieu en moi salue le Dieu en vous » … (traduction littérale de la version anglaise des salutations traditionnelles de Pâques); combien de fois rencontrons-nous une autre personne et voyons-nous notre Dieu en elle ?

Aujourd’hui, nous regardons Jésus frapper à la porte.

‘’Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.’’ Apocalypse 3 V20

Vous est-il déjà arrivé de frapper à une porte, attendre qu’on vous laisse entrer mais que personne ne réponde pourtant, vous savez qu’il y a quelqu’un mais qu’il ne répond pas.

Cela nous est souvent arrivé à Ruth et moi quand nous collections, en porte à porte, au nom de l’Armée du Salut en Angleterre. Toutes les portes ne s’ouvraient pas. Nous savions très bien que certains refuseraient de faire un don mais c’était plus facile de nous ignorer que de nous le dire en face.

Un jour j’ai été enfermé dans le donjon d’un château par des amis, ils pensaient me faire une bonne blague mais ils m’ont laissé là et le musée a fermé. J’ai frappé à la porte mais ils ne sont pas revenus pour m’ouvrir, ils étaient partis…c’est le concierge qui m’a entendu et qui m’a laissé sortir !

J’étais honteux que mes amis m’aient traité de la sorte. J’étais humilié d’avoir dû appeler à l’aide et frapper à la porte pour pouvoir sortir et j’ai été très gêné quand le concierge m’a réprimandé pour mon insouciance.

Lorsque Jésus frappe à la porte de notre cœur pour nous offrir une nouvelle vie, une nouvelle façon de vivre, il nous offre plus qu’une libération de l’attraction puissante des valeurs terrestres, il nous offre aussi la guérison et le pardon. Il nous propose de nous conduire vers une vie éternelle remplie de joie, de beauté, de contentement et de bonheur durable.

Quand je lui ai ouvert la porte, j’étais anxieux, je n’étais pas certain que quelque chose changerait mais immédiatement après, j’ai été instantanément accepté. Je n’ai ressenti aucune honte mais bien de la reconnaissance. L’anxiété avait disparu. Le dilemme entre « j’ouvre ou je n’ouvre pas la porte de mon cœur » n’existait plus car il avait été remplacé par la paix. Oui, j’avais honte de mes péchés, je suis toujours honteux de mes péchés mais je sais que je suis accepté et le bienvenu…Mes péchés ont été couverts.

J’ai lu l’autre jour, que «la condamnation par le juste fait souffrir Dieu plus que la honte du pécheur». Ouvrir ma porte à Jésus ne me rend pas meilleur qu’un autre, cela fait de moi une meilleure personne, une meilleure version de moi-même.

J’ai lu un poème qui disait ceci : «Savons-nous ce qui meurt de faim en nous. Qu’est-ce qui est malade avec une alimentation excessive? Ce qui doit être vidé, pour que l’esprit de Dieu puisse se déverser à travers nous comme de l’eau ?» (Gemma Simmons).

Ouvrir la porte au Christ, était un tournant de ma vie, c’était l’entrée dans un nouveau ciel et une nouvelle terre parce que mon cœur avait changé mais il continue d’évoluer. Il est constamment vidé des malentendus, débarrassé de ce qui est important ou non. Constamment rempli par « l’eau de la vie ». Puissiez-vous aussi savoir ce que c’est d’ouvrir la porte et de ressentir son Esprit se déverser à travers vous.

Prions

Seigneur, je me tenais à la porte, hésitant à t’ouvrir, craignant que tu ne m’acceptes pas. Tu m’as rassuré, tu as eu confiance en moi, tu as cru en moi. Je t’ai ouvert et tu m’as changé.

Seigneur, pour ceux qui entendent ta voix « Voici, je me tiens à ta porte et je frappe », accorde-leur le don de la foi afin qu’ils aient confiance en toi et découvrent ton amour pour eux.

Seigneur, pour ceux dont les cœurs sont affamés, remplis, préoccupés par le monde et ses convoitises qui les empêchent d’entendre ta voix, peut-être maintenant, plus particulièrement pendant cette pandémie, rends les attentifs à ta voix. Nous prions encore pour ce monde et tous ceux qui ont peur et sont anxieux, apporte-leur, Seigneur, ta paix et guéris-les

Au nom de Jésus.

Back To Top