skip to Main Content

Message des Moissons – Major Stannett, dimanche 11 octobre

Bonjour à tous!

Pourquoi la vie m’a-t-elle été donnée ?

Je pense que nous avons tendance à considérer la vie comme un dû. Je ne parle pas du style de vie, je parle de la vie en elle-même.

Je ne pense pas que nous existions par accident. Il y a un but derrière notre existence, une raison pour recevoir cette expérience de vie. C’est comme un cadeau à recevoir, à utiliser mais d’abord à vivre. Tout ce dont nous avons besoin, c’est d’eau, de nourriture et des relations sociales, tout cela nous est offert.

Que faisons-nous de ce don, de ce don de vivre ?

N’en profitons-nous pas autant que possible, quitte à en abuser, pour donner libre court à nos envies même si d’autres en sont privés ?

Ne détruisons-nous pas tout derrière nous, épuisant les ressources que nous offre la planète, pour n’en laisser que des miettes pour les autres, polluant l’environnement dans notre besoin désespéré d’en avoir tant et plus ?

Aujourd’hui, nous avons perdu la notion de récolte. Même pendant la pandémie, il a été difficile, dans beaucoup d’endroits, de trouver suffisamment d’aide pour les récoltes. Ceux qui ont répondu à l’appel en allant prêter main forte aux agriculteurs ont abandonné après un ou deux jours de labeur tant ils ne pouvaient assumer ces tâches physiques.

Même en temps normal, nous devons faire appel aux travailleurs des pays de l’Est, particulièrement dans le cadre des récoltes parce nos jeunes n’aiment pas ce travail.

Nous avons perdu la notion de la récolte en n’ayant plus aucune idée de la façon dont les aliments arrivent sur notre table. N’étant plus impliqués dans le processus des récoltes, nous ne voyons plus pousser le blé, ne nourrissons plus nous même le bétail, ne descendons plus dans les mines pour en extraire le charbon,…

Je pense souvent que nous ne l’apprécions plus à sa juste valeur, et certainement pas autant que nos grands-parents car leurs vies dépendaient de ces récoltes.

Mon grand-père était un homme ordinaire, venant d’un milieu social laborieux, il a grandi dans un village qui n’a guère changé depuis que le roi Henry y a réquisitionné les terres afin de subvenir aux besoins du château de Windsor.

Jeune homme, il a labouré les champs avec des chevaux, fauché les prairies, gardé les cochons tout comme son père et ses frères, depuis des générations…

La moisson était leur vie. Elle était plus réjouissante quand la récolte avait était bonne car dans le cas contraire, cela signifiait qu’ils auraient faim en l’hiver.

Aujourd’hui nous avons perdu cette immédiateté, Dieu merci. Si la récolte est mauvaise, nous le remarquerons peu voire pas du tout. Les prix peuvent même augmenter un peu, mais il n’y aura aucun problème de nourriture, en tous cas, pas dans notre partie du monde.

De nos jours, nous devrions célébrer la Moisson en appréciant la manière dont elle est réalisée et remercier ceux qui s’y attèlent.

Nous avons applaudi le personnel médical pour son sacrifice et le travail lourd qu’il a accompli. En cette période de récoltes, nous pourrions applaudir les producteurs et tous les travailleurs du monde agricole.

Dieu nous a fait cadeau de la vie, il nous offre également d’autres dons pour nous maintenir en vie, il met à notre disposition un monde pour y vivre nos vies. Cependant nous avons aussi des responsabilités. Ne gaspillons pas ces cadeaux qu’il nous donne comme des enfants gâtés et toujours insatisfaits.

Le but de ce don de la vie est de connaître Dieu, le servir, l’aimer et atteindre la vie éternelle.

Lecture biblique

« Tu observeras la fête de la moisson, des prémices de ton travail, de ce que tu auras semé dans les champs; et la fête de la récolte, à la fin de l’année, quand tu recueilleras des champs le fruit de ton travail » Exode 23 V16

« Quand vous ferez la moisson dans votre pays, tu laisseras un coin de ton champ sans le moissonner, et tu ne ramasseras pas ce qui reste à glaner. Tu abandonneras cela au pauvre et à l’étranger. Je suis l’Eternel, votre Dieu » Lévitique 23 V22

Prions

Père céleste, nous te remercions pour le précieux don de la vie,

Merci pour tout ce que tu fais pour nous permettre de vivre notre vie, de prendre soin de nos familles.

Souvent, nous prenons pour acquis tout ce que tu nous donnes.

Aujourd’hui, nous voulons te dire que nous apprécions tout ce que tu nous offres.

Aide-nous à manifester notre reconnaissance non seulement par nos prières, mais aussi par l’attitude de nos cœurs, afin que nous puissions partager ce que nous avons avec ceux qui n’en ont pas autant.

Apprends-nous à ne pas exploiter les autres, à ne pas détruire notre planète en abusant de ce que tu nous donnes.

Aide-nous, Père, à garder l’équilibre nécessaire pour partager les ressources de cette terre avec tous ses habitants au nom de notre bien commun. Au nom de Jésus. Amen

Et maintenant, place à la fête des moissons !

Back To Top