fbpx
skip to Main Content

« l’Argile » – Message du dimanche 24 janvier

Cette œuvre de Ron Dicianni s’intitule « l’Argile ».

Extérieurement, cette dame est belle, agenouillée  probablement sur la surface circulaire d’un tour de potier, entourée de copeaux d’argile et d’un outil de potier. La peinture suggère que l’artisan a affiné sa création, la rendant belle à l’intérieur également alors que les genoux fléchis, elle prie. En arrière-plan, les mains fortes du potier travaillent sur un vase.

En tant que chrétiens, nous interprétons cela comme étant des vases d’argile créés par notre Dieu créateur, afin de contenir nos âmes et être infusés par son Saint-Esprit.

J’ai lu qu’un professeur d’éthique avait proclamé qu’au cours de cette pandémie, certaines vies sont « moins précieuses » que d’autres. Il faisait référence aux choix que les hôpitaux devaient faire entre soigner les jeunes ou les personnes âgées.

Bien sûr, si vous jugez la valeur d’une vie humaine en tant qu’unité économique, la jeunesse  générera évidement plus des richesses pendant de nombreuses années alors que les personnes âgées seront moins rentables.

Son propos ayant été contesté, il a précisé que son commentaire ne faisait pas référence à la façon dont la communauté ou Dieu valorise une personne.

En regardant  à nouveau cette peinture, nous sentons une tranquillité, une sérénité, la femme se tourne vers Dieu pour être rendue sainte et belle dans son cœur et son âme.

Nous ressentons l’attention bienveillante et douce grâce aux détails des mains du potier sur sa création.

Nous ne sommes pas seulement des morceaux d’argile attendant le jour où nous retournerons à la poussière, mais dans les mains de Dieu nous sommes rendus parfaits parfois en passant par la douleur, le chagrin ou l’inconfort, mais cela est équilibré par la paix et l’amour.

Agenouillons-nous aussi devant le Seigneur en toute confiance en son amour pour nous. Il nous valorise pour ce que nous sommes, ses enfants, sans favoritisme ni moins d’amour. Nous sommes tous aussi appréciés les uns que les autres et aimés par Lui.

Cela nous donne confiance pour aujourd’hui et tous nos lendemains.

« Pourtant, Ô Seigneur, tu es notre Père, nous sommes l’argile, tu es le potier ; nous sommes tous les œuvres de tes mains ». Ésaïe 64:8

Back To Top