skip to Main Content

La parole est devenue chair – Message du jour de Noël

«  Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.  Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.  Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »  Jean 1 9-14

La fête de Noël n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était originellement, elle est devenue un conte de fées pour enfants.  Noël aujourd’hui a perdu son sens profond, et n’est devenu qu’un facteur de bien-être, une pâle imitation superficielle d’elle-même.

Pendant l’Avent, le journal télévisé diffuse ses derniers résultats d’audience.  Son taux est-il plus bas ou plus élevé que celui de 2019 ? C’est seulement si des bénéfices record ont été réalisés que ce même journal télévisé parlera alors d’une “bonne nouvelle”.

Le dieu du consumérisme est un dieu cupide, colportant de fausses espérances, des fondations instables et des promesses de salut inconsistantes.

Bien évidemment… il y a un message de Joie dans le véritable Noël, mais pas au détriment de son message central.

En regardant cette série d’œuvres, réfléchissons aux deux faces du Noël Chrétien

Ce célèbre tableau de l’artiste flamand Pieter Breughel , intitulé « massacre des innocents », nous raconte le côté sombre de l’histoire de Noël , mais nous rappelle également le cœur noir de l’homme dans lequel le Christ est venu apporter de la lumière.  Cette peinture utilise des symboles politiques contemporain pour illustrer le massacre des enfants de 2 ans ou moins par le roi Hérode à l’époque.

Assainir l’histoire de la nativité n’est pas juste une problématique moderne  Cette deuxième œuvre  de Breughel a été modifiée pour atténuer l’illustration des massacres. Les enfants et les bébés morts ont été transformés en tas de légumes, ou en animaux de ferme.

Ceci nous amène à la prochaine peinture, celle de la nativité par Johnny McNab, semblable à un dessin qui aurait pu être fait par un enfant.  Excepté le fait que la lueur orange de l’étoile forme un point d’interrogation géant dans le ciel, conduisant le spectateur à se questionner : Pourquoi ? Qui ? Quoi ? Pour qui ?

Passons à la dernière œuvre, une image de la bible illustrée par le calligraphe Donald Jackson. Elle combine la tradition Bénédictine et les techniques modernes.

Le manuscrit brille grâce à la feuille d’or, mettant en valeur la lumière reliant le ciel à la crèche.

Vous ne pouvez pas vraiment voir le bébé, parce qu’en fait, Il est la lumière éclairant la scène, comme celle qui illumine nos vies.

Le tableau est couvert de textes, de divers versets bibliques pour éclairer ceux qui se trouvent dans les ténèbres : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre parmi ceux qu’il agrée ».

La lumière n’est pas seulement dans l’illumination de la peinture, mais aussi dans la vérité des écritures, illustrant que la « parole devient chair »

Le taureau noir au premier plan est une représentation de la peinture préhistorique trouvée en France nous rappelant l’instinct basique de l’humain qui cherche fondamentalement à adorer une divinité et à trouver un sens à sa vie, et ce jusqu’à aujourd’hui.

La feuille d’or  sur cette page est précieuse, les mots sont précieux, la relation entre Dieu et l’homme à travers Jésus est précieuse.

Ce sont ici de sérieuses vérités sur la condition de l’humanité et les promesses de notre Créateur concernant notre salut, nous offrant le choix de suivre le chemin lumineux vers la vie éternelle, ou de rester dans les ténèbres qui nous mèneront à la mort.

Puissions-nous apprécier ces deux facettes de Noël tout en  sachant que nous sommes aimés par Dieu à cause de Jésus.

Peut-être une dernière question à méditer : Comment Dieu a-t-il œuvré dans notre cœur tout au long de cette année 2020 ?

Nous vous souhaitons  un Noël paisible et une nouvelle année bénie.

Majors Mike and Ruth Stannett

Officiers Régionaux, Belgique

Version originale :

Back To Top