skip to Main Content

QUI PAYE LE PRIX ?

L’HORRIBLE RÉALITÉ DANS LE MONDE

Le trafic des êtres humains est un crime “caché”, comme beaucoup d’autres formes de violence. Ceci signifie qu’il est difficile de découvrir que quelqu’un est une victime. Les trafiquants font le maximum pour dissimuler ce crime. Les victimes sont généralement piégées dans un réseau de violence, de coercition, de menace et de chantage. Elles viennent souvent d’une situation vulnérable qu’elles peuvent mettre longtemps à reconnaitre, réaliser qu’elles sont victimes et oser le dire.

Malheureusement, l’esclavage moderne existe aussi en Belgique. Cela concerne principalement les femmes de l’industrie du sexe, mais également les hommes qui doivent accomplir un travail pénible. Les drames humains qui se produisent chaque jour dans la vie de ces victimes sont évidemment indescriptibles. Et cela … tout près de chez nous !

DIGNITÉ ET INTÉGRITÉ

Le trafic des êtres humains est une violation de la dignité, de l’intégrité et de la liberté de personnes. Pourtant, l’exploitation quotidienne des enfants et des adultes existe toujours. Selon MYRIA (rapporteur national indépendant sur le trafic des êtres humains et le trafic des êtres humains en Belgique – www.myria.be/fr), 329 infractions de traite des êtres humains ont été détectées. Cependant, selon l’indice mondial de l’esclavage, les derniers chiffres estimés sont bien plus élevés: 23 000 victimes de l’esclavage moderne. (www.globalslaveryindex.org)

Les traités internationaux et directives européennes obligent les États membres à mettre en œuvre des politiques efficaces de lutte contre le trafic des êtres humains. Cette politique devrait être axée sur la prévention, la protection, le soutien des victimes et la poursuite des auteurs. En outre, les gouvernements doivent coopérer les uns avec les autres, mais également avec les organisations sociales et les acteurs privés.

POURQUOI UNE CAMPAGNE

Le trafic d’êtres humains est l’un des plus grands abus sociaux de notre époque. Des hommes, des femmes et des enfants sont forcés de travailler comme des esclaves. Ils sont entièrement privés de leur liberté et de leurs droits humains. Plus d’un million de victimes vivent en Europe, un désastre humanitaire aux conséquences dévastatrices pour les victimes et leurs familles. C’est pourquoi l’Armée du Salut milite contre le trafic et l’exploitation des êtres humains.

L’Armée du Salut est très impliquée dans cette lutte en Europe et dans le monde. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher les échanges commerciaux. Nous protégeons les victimes et les aidons à se réinsérer dans la société. Dans notre travail, nous sommes souvent témoins de graves traumatismes et d’exploitations violentes des victimes. Nous luttons contre tout ce qui détruit les vies humaines. C’est pourquoi, en 2019 nous avons lancé une campagne dans toute l’Europe. Il faut, pour commencer, sensibiliser les gens à cette grande injustice. Le but ultime étant de mettre fin à ces abus. La campagne vise spécifiquement à:

• Réduire le nombre de victimes en provenance de pays “fournisseurs” (Europe de l’Est en particulier).
• Stopper la demande des pays “bénéficiaires”. Les gens y sont exploités comme des esclaves modernes, surtout dans l’industrie du sexe et le domaine de la construction.

La campagne utilise des supports papier et médias sociaux. Ces publicités doivent toucher un public aussi large que possible. Derrière les publicités simplement “cliquables” et apparemment prometteuses, des informations sont fournies sur la réalité de l’esclavage moderne et du trafic d’êtres humains.
Dans les “pays de l’offre”, les publicités révèlent les risques cachés derrière de nombreuses offres d’un “travail fantastique”.

Dans les “pays de la demande”, la campagne met en lumière les tragédies humaines de l’esclavage moderne. Les offres qui semblent trop belles pour être vraies le sont généralement aussi ! 

QUE FAIRE POUR NOUS AIDER ?

➡ Partagez ce message sur les réseaux sociaux :

Cliquez sur l’icône correspondante :

Cliquez ici pour consulter un fichier PDF multilingue traitant de la question du traffic moderne d’êtres humains 🔗

➡ Si vous soupçonnez quelqu’un de votre entourage d’être victime de trafic, diffusez ces numéros d’assistance téléphonique :

PAG-ASA 02 / 511.64.64
Bruxelles

PAG-ASA 02 / 511.64.64
Bruxelles

PAG-ASA 02 / 511.64.64
Bruxelles

#STOPHUMANTRAFFICKING
#QUIPAYELEPRIX

CECI EST UNE CAMPAGNE EUROPÉENNE DE L’ARMÉE DU SALUT

Back To Top