fbpx
skip to Main Content

Aide alimentaire : une demande toujours croissante

La crise sanitaire a exacerbé les disparités sociales. Le poste de Liège a toujours maintenu ses services, malgré les craintes liées au virus

Un matin, le capitaine Michaël Druart regardait par la fenêtre de son bureau. La foule s’étendait sur des dizaines de mètres avec des familles espérant avoir un repas. Les magasins étaient fermés ou en rupture de stock. Il fallait prendre une décision : accepter et prendre le risque de vider les réserves ou refuser les usagers. La décision de distribuer des repas et des colis a été prise dans la prière et la foi : « Il fallait montrer à ces familles que Dieu ne les laisserait pas tomber », explique le capitaine.

La demande de révision d’agrément, le nombre de bénéficiaires de la distribution gratuite dans le cadre du Fonds Européen d’Aide et de la Banque alimentaire a été adaptée et validée pour venir en aide à 660 personnes. Aujourd’hui, près de 1 500 personnes sont aidées par le poste. « Cette crise donne du sens à la vocation d’officier de l’Armée du Salut. Il ne suffit pas de prêcher l’Évangile, nous devons le vivre, le rendre visible au travers de nos gestes et notre écoute », ajoute le capitaine Druart.

Capitaine Michaël Druart : « Nous croyons que Dieu est capable d’ouvrir des portes que personne ne peut fermer, et l’avons expérimenté. Depuis le début de la crise, il n’y a pas eu une seule journée où nous avons manqué de masques, de visières ou de nourriture. Nous savions que le choix de rester ouvert et de développer nos services ne pourrait se faire que si la main de Dieu agissait avec nous. Nous vivons chaque semaine le miracle de la grâce de Dieu au sein de cette crise ».

Christel Lecocq

Back To Top