Skip to content

24 ans au service des femmes

L’Armée du Salut veut répondre aux besoins d’aide et de protection des femmes en situation de vulnérabilité. Dans de nombreux pays, elle dispose de centres accueillant les femmes victimes de violence conjugale, isolées, enceintes sans soutien, etc.

L’Armée du Salut en Belgique, dans le sud de Bruxelles, dispose d’une maison d’accueil d’une capacité de 40 lits, pouvant recevoir 14 mamans et 26 enfants de 0 à 6 ans. Munie d’une équipe éducative, d’assistantes sociales, d’une psychologue et de deux hommes responsables de la maintenance, cette maison accueille les souffrances de mamans et d’enfants blessés par la vie.

Lynn Barbieux en est la directrice depuis 24 ans et s’apprête à partir à la retraite. Elle témoigne :

« En arrivant comme responsable de la Maison de la mère et de l’enfant, je ne mesurais pas l’immense tâche et les nombreux défis qui m’attendaient. »

Combien d’entretiens personnels ont permis de panser les blessures, les écorchures, les humiliations, les frustrations, les culpabilités de femmes, épouses, compagnes, mamans qui, au fil de leur vie, ont été brimées, brisées, abîmées. Combien de femmes, victimes de violences physiques, psychologiques, ont dû être amenées à prendre la décision : partir, fuir, trouver un refuge où elles pourraient se poser et retrouver en tout premier lieu la sérénité, dans un endroit paisible, loin des brimades, des sarcasmes et des menaces.

Certaines histoires de ces mamans vous donnent le frisson :

  • Perte d’un bébé sous les coups ;
  • Obligation d’avorter sous l’emprise d’un mari ou d’un compagnon sans aucun état d’âme.

Que d’histoires vécues, que de moments émotionnels ont jalonné ces 24 années.

Pour sortir de leur situation, certaines mamans se sont réfugiées dans des addictions telles que l’alcool, la drogue, les sorties, les mauvaises fréquentations.

Tout au long de ces années, nous avons accompagné des mamans qui, pour assurer un avenir financier plus confortable, se sont laissées entraîner dans la prostitution : une rencontre pour commencer, puis de la gentillesse, de l’intérêt, ensuite la séduction, l’argent, un premier rendez-vous… et la maman se retrouve encore plus mal, dans une sorte d’esclavage humain. Nous avons eu quelques situations où la maman se retrouve « prisonnière » et « désarmée » face à cette situation dont elle a du mal à s’extirper.

C’est un travail en profondeur et de longue haleine basé sur des entretiens à répétition avec l’éducatrice, l’assistante sociale, la psychologue, la direction. Beaucoup d’écoute, d’empathie, et surtout de bienveillance se dégagent de ces moments d’intimité où la maman s’exprime en toute confiance, dépose son lourd fardeau et se sent « accueillie » avec toute sa peine.

Nous invitons la maman à se tourner vers des associations spécialisées dans leur problématique. Il est primordial que la maman ne se sente pas jugée. Essentiel qu’elle se sente comprise et aimée.

William Booth, pasteur méthodiste et fondateur de l’Armée du Salut, disait, lors de son dernier sermon en mai 1912 :

  • Tant qu’il y aura des hommes allant en prison et qui n’en sortent que pour y retourner, je me battrai.
  • Tant que des femmes pleureront comme elles le font maintenant, je me battrai.
  • Tant que des enfants auront faim, comme aujourd’hui, je me battrai.
  • Tant qu’il y aura un alcoolique à l’abandon, je me battrai.
  • Tant qu’il y aura une pauvre fille perdue à la rue, je me battrai.
  • Tant qu’il y aura une âme demeurant dans les ténèbres sans la lumière de Dieu, je me battrai, je me battrai, je me battrai jusqu’au bout.

Il reste tellement à faire devant l’immensité de la tâche !

Tout au long de ces années à la Maison de la Mère et de L’enfant, j’ai essayé de semer, parfois sur des chemins prêts à recevoir la semence, souvent, sur des chemins rocailleux.

Pour terminer, je voudrais citer deux versets de la Bible :

  • «Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi.» Galates 6:7

  • «Ne nous lassons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.» Galates 6:9

Lynn Barbieux
Directrice

Nos derniers articles

24 ans au service des femmes

L’Armée du Salut veut répondre aux besoins d’aide et de protection des femmes en situation…

Lire plus

Faire le dernier bout de route ensemble

« La vie est beauté, admire-la. La vie est une promesse, tiens-la. La vie est…

Lire plus

Des jeux à Paris, les sans-abris deviennent gênants pour certains !

Du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024, les…

Lire plus
Back To Top