L’Armée du Salut en Italie planifie l’aide qu’elle pourra apporter suite au tremblement de terre du 24 août. Le séisme a frappé les villes d’Amatrice, d’Accumoli et de Pescara del Tronto, à 150 kilomètres au Nord-est de Rome. Plus de 260 personnes y ont perdu la vie et le bilan s’alourdit.

L’Armée du Salut n’est pas présente dans la région, mais elle réfléchit à la façon la plus efficace possible d’apporter son soutien aux gens qui ont tout perdu.

Le lieutenant-colonel Massimo Tursi, officier commandant de l’Armée du Salut en Italie et en Grèce, explique que l’Organisation ne peut pas intervenir avec des équipes de secours. En Italie, c’est la Protection civile gouvernementale qui intervient en cas de catastrophe. Le lieutenant-colonel se rend dans la région touchée pour discuter avec un responsable la manière dont l’Armée du Salut peut aider. Une des possibilités envisagées est de distribuer des couvertures et des produits de première nécessité aux nombreuses personnes qui refusent de quitter leurs maisons endommagées.

Alors que l’aide à court et à plus long terme se prépare, Massimo Tursi s’est arrangé pour que la guesthouse de l’Armée du Salut à Rome puisse offrir un hébergement gratuit à 30 personnes, prêtes à quitter la zone sinistrée.

Le lieutenant-colonel sait qu’il y aura des coûts qu’il faudra supporter, mais il ajoute : « Je suis confiant que nous ne sommes pas tout seuls. Je vous remercie pour vos prières et votre soutien. »